En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Accepter les cookies
Sanofi Genzyme

Vivre

avec la dermatite atopique

Mon bien-être

La dermatite atopique et les troubles du sommeil

Les personnes atteintes de dermatite atopique (DA), enfants, adolescents et adultes présentent des troubles du sommeil plus fréquent que la population générale.

La DA (ou eczéma atopique) a un impact important sur le sommeil :

Les démangeaisons et le grattage sont souvent plus intenses la nuit chez les personnes atteintes de DA. Ces symptômes semblent être les principales causes de perturbation du sommeil1. Ainsi, les troubles du sommeil sont devenus un élément de mesure de la sévérité de la maladie. En effet, plus la sévérité de la maladie est élevée plus le risque de trouble du sommeil est élevé1,2.

Aussi bien chez l’enfant que chez l’adolescent ou l’adulte, ces troubles du sommeil se traduisent par des difficultés à s’endormir, plusieurs réveils nocturnes et de nombreuses somnolences diurnes, ainsi qu’un risque accru d’apnée du sommeil, de résistance au coucher, de parasomnies (les parasomnies sont des comportements anormaux durant le sommeil, tels que : somnambulisme, terreurs nocturnes, cauchemars, énurésie, somniloquie, bruxisme…)1.

Une étude américaine a montré que 80 % des adultes atteints d’eczéma atopique se plaignent de troubles du sommeil au moins une nuit par semaine et plus de 50 % disent ne pas avoir un sommeil réparateur et ne pas être satisfaits de leur sommeil3. Chez les enfants, les études ont montré que la fréquence d’insomnie est environ 2 fois plus élevée comparée à ceux n’étant pas atteints de DA4. Les interruptions du sommeil sont au moins 4 fois plus nombreuses en cas d’eczéma atopique et la durée du sommeil est réduite de 46 minutes en moyenne2.

Un sommeil perturbé peut entraîner des répercussions importantes :

Cette mauvaise qualité de sommeil s’accompagne de difficultés dans les activités quotidiennes chez les adultes tels que troubles de la concentration ou de la mémoire, difficultés à conduire ou à pratiquer ses loisirs. Le nombre de consultations médicales et d’arrêts de travail est également augmenté chez les personnes souffrant à la fois de dermatite atopique et de troubles du sommeil2.

Durant l’enfance et l’adolescence, les troubles du sommeil engendrent de l’irritabilité, de la mauvaise humeur, des conduites agressives, des troubles de l’attention et hyperactivité (TDAH) ainsi que divers troubles du comportement.

Les troubles du sommeil dans l’eczéma atopique représentent le facteur le plus impactant sur la qualité de vie, suivi des démangeaisons5. En plus d’impacter le quotidien des personnes atteinte de DA, la qualité de vie et le sommeil de l’entourage, parents, frères et sœurs, sont également affectés. 64 % des parents d’enfants atteints de DA ont mentionné être frustrés et épuisés par les troubles du sommeil de leur enfant et 63 % des frères et sœurs se retrouvent aussi avec un sommeil perturbé1.

Quelques solutions pour améliorer son sommeil en cas de DA ?

Des mesures générales d’hygiène de vie sont conseillées pour toutes les personnes souffrant de troubles du sommeil1 :

  • Dormir dans une pièce calme et obscure ;
  • Eviter les activités stimulantes 2 heures avant l’heure du coucher : sport, jeux vidéo, écrans… ;
  • Avoir des horaires de coucher et de lever réguliers et instituer un rituel relaxant avant le coucher : lecture, musique douce, exercices respiratoires, méditation ;
  • Se coucher dès que l’on ressent les signaux du sommeil (bâillements, tête et paupières lourdes….).

Dans le cas de la dermatite atopique, le contrôle des lésions et symptômes cutanés est essentiel pour améliorer les troubles du sommeil1.
En effet, la prise régulière les traitements prescrits par votre médecin réduit les symptômes associés à l’eczéma atopique et ainsi, améliore le sommeil2.

Conclusion

Les perturbations du sommeil sont fréquentes dans la dermatite atopique. Elles sont principalement liées aux démangeaisons et au grattage. Elles altèrent notablement la qualité de vie. La réduction des démangeaisons, obtenue par la prise régulière des traitements prescrits, améliore la durée et la qualité du sommeil.

Références

1 Chang YS et al. Sleep disorders and atopic dermatitis: A 2-way street? J Allergy Clin Immunol 2018;142:1033-40.
2 Jeon C et al. Frequency and Management of Sleep Disturbance in Adults with Atopic Dermatitis: A Systematic Review. Dermatol Ther (Heidelb). 2017;7(3):349-364.
3 Li JC et al. Sleep Disturbance and Sleep-Related Impairment in Adults With Atopic Dermatitis: A Cross-sectional Study. Dermatitis. 2018;29(5):270-277.
4 Xie QW et al. Risk of Mental Disorders in Children and Adolescents With Atopic Dermatitis: A Systematic Review and Meta-Analysis. Front Psychol. 2019;10:1773.
5 Silverberg JI et al. Patient burden and quality of life in atopic dermatitis in US adults: A population-based cross-sectional study. Ann Allergy Asthma Immunol. 2018;121(3):340-347.

Publié le 01/04/2020

Dernière mise à jour le 01/04/2020

Référence ZINC 7000027224-04/2020

Suggestion d'articles