Sanofi Genzyme
Quoi faire avec ma DA ? Quoi faire avec ma DA ?
Quoi faire pour ma dermatite atopique ?

Comprendre

la dermatite atopique

Qu'est-ce que la Dermatite Atopique ?

Les causes de la dermatite atopique

La dermatite atopique est une dermatose inflammatoire chronique causée par une déficience de la barrière cutanée et une anomalie de la réponse immunitaire. Les causes de la dermatite atopique sont multiples : 1,2

Les causes immunologiques de l’eczéma atopique

IMMUNOLOGIE3

Réponse innapropriée
du système immunitaire

Dermatite atopique et génétique

GÉNÉTIQUE3

70% des patients atteints de dermatite atopique ont un antécédent familial d’atopie.

L’environnement peut aggraver les symptômes de la dermatite atopique

ENVIRONNEMENTALE3

Modifications de l’environnement pouvant aggraver les anomalies de la barrière cutanée.

La dermatite atopique est causée en partie par une anomalie de la barrière cutanée qui ne joue plus son rôle de défense associée à une réponse inadaptée du système immunitaire. Les perturbations de la barrière cutanée favorisent la pénétration de substances irritantes, de bactéries ou d’allergènes dans le derme.2

Illustration anomalie de la barrière cutanée

Ces agents extérieurs stimulent la réponse immunitaire de l'organisme et les cellules de défense. Cette stimulation a pour conséquence l'inflammation, les démangeaisons, la sécheresse de la peau et les infections. Les cellules de défense, lymphocytes T, les cellules ILC2, les mastocytes, les basophiles, les éosinophiles sont alors activées. Ces cellules vont produire des médiateurs inflammatoires appelés cytokines IL-4 et IL-13, deux protéines majeures qui jouent un rôle clef dans le mécanisme physiopathologique de la dermatite atopique. Ces phénomènes sont à l'origine d'une réponse inflammatoire dite de type 2, et ce dès le début de la dermatite atopique. Puis, cette inflammation excessive va perdurer dans le temps, s'auto-entretenir et impliquer également d'autres agents de défense (les lymphocytes TH22, TH17, TH1) dans sa phase chronique.3,4

Illustration anomalie de la barrière cutanée

D'une part, la barrière altérée, laisse passer les agents extérieurs et stimule l'inflammation de type 2. D'autre part, la réponse de type 2 est exagérée et exacerbée. L'imbrication des deux phénomènes conduit à la dermatite atopique.

À terme, cette réponse exagérée affecte la structure et la fonction de l'épiderme et augmente les sensations de démangeaisons. Il en résulte un cercle vicieux qui entretient le cycle démangeaisons/grattages.2

La dermatite atopique s’accompagne chez certains patients de comorbidités atopiques comme la rhinite allergique, l’asthme ou encore des allergies alimentaires. Des recherches scientifiques récentes montrent que la réponse inflammatoire de type 2 impliquée dans la dermatite atopique serait également impliquée dans l’asthme. Ainsi des maladies qui possèdent des symptômes différents possèdent une origine commune : c’est un élément important dans la compréhension de ces pathologies et également un élément fondamental pour développer de nouveaux traitements.5.

La vidéo ci-dessous vous permettra d’en savoir plus sur les mécanismes responsables de la dermatite atopique.

Références

1. Hello M, et al. Dermatite atopique de l'adulte. Rev Med Interne. 2016;37(2):91-9.
2. Weidinger S, Novak N. Atopic dermatitis. Lancet. 2016;387(10023):1109-1122.
3. Gittler JK, et al. Progressive activation of T(H)2/T(H)22 cytokines and selective epidermal proteins characterizes acute and chronic atopic dermatitis. J Allergy Clin Immunol. 2012;130(6):1344-54.
4. Biedermann T, et al. Regulation of T Cell Immunity in Atopic Dermatitis by Microbes: The Yin and Yang of Cutaneous Inflammation. Front Immunol. 2015;6:353.
5. Gandhi NA, et al. Targeting key proximal drivers of type 2 inflammation in disease. Nat Rev Drug Discov. 2016;15(1):35-50.

Publié le 21/10/2020

Dernière mise à jour le 21/10/2020

7000030535-11/2020

Suggestion d'articles